déménager

Fin de la taxe d’habitation : les résidences secondaires non concernées

Lors de sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis une réforme des impôts locaux. C’est donc dans cette perspective qu’il souhaite supprimer la taxe d’habitation pour la plupart des Français. Mais alors qui est concerné ? Combien de temps va mettre cette suppression ? Et qui va en pâtir ?

Le point jusqu’à maintenant  

Qu’est-ce que la taxe d’habitation ?

La taxe d’habitation est imposée à tout locataire ou propriétaire d’un bien immobilier ayant occupé ce même bien au 1er janvier de l’année en question. Les colocataires ont également une taxe à payer, qui est indépendante du nombre d’occupants. La taxe est souvent à payer vers la mi-novembre. Cependant, les locaux vides au 1er janvier peuvent être exclus de la taxe.

Attention de ne pas confondre la taxe d’habitation avec la taxe foncière. Cette dernière est une taxe imposée à tous les propriétaires, et qui se cumule avec la taxe d’habitation.

À qui profite la taxe d’habitation ?

C’est un impôt historique touché par les collectivités territoriales. En effet, il existe depuis 1791, son but est de financer tout un tas de services de la commune, comme les services scolaires, les services sociaux, ou encore les différentes enceintes de la ville comme les piscines, les équipements sportifs.

Comment est calculée la taxe d’habitation ?

Chaque ville va déterminer un taux qui servira ensuite à calculer la taxe à payer pour chaque locataire ou propriétaire. Cette taxe dépend également de la valeur locative de votre logement, c’est-à-dire à combien votre logement pourrait se louer chaque année.

Vers une fin de la taxe d’habitation ?

D’ici 3 ans elle sera supprimée pour 80% des Français. Dans un premier temps, elle va concerner les Français les plus modestes et la classe moyenne. Le but étant d’augmenter le pouvoir d’achat, qui est en baisse depuis quelques années, qui plus est, quand on sait que le prix de la taxe augmente plus vite que le revenu des ménages.

La taxe ne va pas être supprimée d’un coup, mais chaque année jusqu’en 2021, elle diminuera de 30%.

Concrètement, qui est concerné ?

Les personnes qui vont pouvoir en bénéficier sont celles qui touchent jusqu’à 27 000 euros par an pour une personne seule contre 43 000 pour un couple sans enfant (revenu qui figure sur l’avis d’imposition). Le seuil pour un couple avec enfant sera de 6 000 euros en plus par enfants additionnés aux 43 000 euros.

Elle sera aussi supprimée pour les retraités qui touchent moins de 2500 euros/mois ou les couples retraités avec moins de 4000 euros/mois.

Les résidences secondaires, les surtaxes d’habitation et les logements vacants, non concernés ?

La taxe d’habitation est déjà valable pour la résidence secondaire et restera en place, même avec la suppression de la taxe d’habitation pour les résidences principales.

Sachez que les personnes ayant une résidence secondaire ont plus de temps pour payer leur taxe. En effet, elles ont jusqu’à la mi-décembre. Alors si vous possédez une résidence secondaire, n’oubliez pas de payer votre taxe d’habitation de résidence principale, à la mi-novembre !

Il est possible de payer une surtaxe d’habitation dans les villes où la demande est plus grande que l’offre. Il s’agit d’un impôt qui, comme son nom l’indique, est en plus de la taxe d’habitation. Cette surtaxe peut monter jusqu’à près de 20%. En France, 1200 communes sont concernées, le meilleur exemple est Paris.

La taxe d’habitation pour les logements vacants, va également rester en place. Cette taxe existe seulement pour certaines communes et certains logements.

 

Articles associés