énergie verte

EDF veut réduire de 40% ses émissions de CO2 avant 2030

 

 

edf

Fournisseur historique d’électricité en France, EDF prévoit la diminution de sa consommation en dioxyde de carbone. Cette mesure s’inscrit dans la transition énergétique.

 

 

 

 

 

Diminution des émissions de CO2

Le PDG du groupe EDF, Jean-Bernard Lévy a annoncé le souhait que les émissions annuelles de CO2 ne dépassent pas 30 millions de tonnes en 2030. Alors qu’aujourd’hui, le groupe a une consommation annuelle de 51 millions de tonnes par an, cette diminution aurait un réel impact :  « aucun grand électricien n’atteint un niveau d’émissions aussi bas » a assuré Jean-Bernard Lévy. Ainsi, 40% des émissions de CO2 amènera les émissions du groupe à 40g/Kwh.

 

Développer le photovoltaïque

L’idée de développer le photovoltaïque en France a été débattue en décembre 2017 avec le plan solaire. Le gouvernement, actionnaire majoritaire, demande à ce qu’EDF augmente la part des énergies renouvelables en prévoyant l’extension massive de 30 gigawatts de puissance installée en France entre 2020 et 2035.

EDF veut également améliorer ses capacités de stockage de l’électricité dans le monde. En effet, l’électricien ambitionne de « développer 10 gigawatts (GW) supplémentaires de stockage dans le monde » d’ici 2035 pour un investissement de « huit milliards d’euros », a annoncé son PDG Jean-Bernard Lévy.

La question du stockage est cruciale pour le développement des énergies renouvelables, dont la production est essentiellement intermittente (en fonction du soleil, du vent…). A l’heure actuelle, EDF exploite les stations de transfert d’énergie par pompage qui permettent de stocker l’eau pour produire de l’hydroélectricité au bon moment. Le stockage recèle un fort potentiel pour accélérer la transition énergétique.

Articles associés