EDF

L’UFC Que Choisir accuse, EDF dément

La tension est à son comble entre EDF et l’UFC Que Choisir, après que cette dernière a paru un article accusant EDF de faire payer un surplus aux consommateurs de 2,4 milliards d’euros sur une période de 4 ans. Le géant énergétique n’a pas tardé à répondre à ces accusations. Il a même déposé une plainte pour diffamation.

Qui est l’UFC Que Choisir ?

L’Union fédérale des consommateurs- Que Choisir (ou UFC Que Choisir), est une association, à but non lucratif, créée dans la deuxième partie du XXème siècle, à destination du consommateur. Elle a pour rôle de faire entendre les consommateurs auprès des grands producteurs et distributeurs de biens. L’association a déjà déposée de nombreuses plaintes, et gagné de nombreux procès, par exemple contre SFR, ou Free.

C’est désormais au tour du leader énergétique français d’être dans le collimateur de l’association.

Quelles sont ses accusations envers EDF ?

L’UFC Que Choisir accuse EDF d’avoir fait payer 2,4 milliards de surcoût aux consommateurs, répartis sur 4 ans, entre 2012 et 2016. Selon l’association, le géant énergétique aurait ralenti la production d’énergie venant de ses centrales nucléaires pour se concentrer sur ses centrales de gaz, de fioul ou de charbon, qui coûtent plus chères. EDF profiterait alors du peu de concurrence qui existe pour gonfler les prix.

Ainsi, l’association explique que les centrales nucléaires fonctionnent à foison quand les prix sur le marché sont élevés, alors qu’elles sont moins utilisées quand les prix baissent, en comparaison avec l’Allemagne et le Royaume-Uni par exemple.

Quand les prix du marché sont moindres, EDF ferait donc moins marcher ses centrales nucléaires, et en utilisant le gaz, le fioul et le charbon à la place, les prix du marché augmentent.  

Selon les calculs de l’association de consommateurs, les clients du tarif réglementé d’EDF auraient alors eu un surplus de 71 euros en moyenne durant ces 4 ans, contre 109 euros pour les clients des fournisseurs alternatifs.

EDF dément et porte plainte

La société française, détenue à 85% par l’État, réfute les accusations et affirme être surveillée par la Commission de Régulation de l’Énergie. La CRE est une autorité française et indépendante. Cette commission a, en effet, une fonction de régulation du marché énergétique, aussi bien du côté du gaz que de l’électricité. Elle a un rôle d’arbitre dans les conflits entre les utilisateurs et les fournisseurs, surveille les transactions entre les différents acteurs du marché de l’électricité et du gaz, et veille au bon développement de la concurrence.

EDF a porté plainte contre l’UFC que Choisir pour diffamation, selon eux, les accusations de l’association se basent « sur un raisonnement économique erroné ». La plainte a été déposée le 30 avril, soit 25 jours après la parution de l’article de l’association.

En France, actuellement, 85% de la production d’électricité sont toujours réalisés par EDF, malgré l’ouverture à la concurrence dans les années 2000. L’ensemble des 58 centrales nucléaires de France appartiennent à EDF, et produisent plus de 70% de l’électricité.

32 millions de foyers en France utilisent l’électricité. Que les accusations de l’UFC Que Choisir soient vraies ou non, une chose est sûre, le consommateur n’a pas accès aux prix les plus avantageux par un manque de concurrence au sein des fournisseurs d’électricité.

 

Articles associés