siège social engie

Vers la privatisation d’Engie ?

Engie, ancien GDF Suez, est un des leaders mondiaux dans le secteur de l’énergie. Créé en 2008, il est le résultat d’une fusion entre Gaz de France et Suez. Le chiffre d’affaires de la boîte s’élève aux alentours de 67 milliards d’euros, en 2016. Une partie du capital de l’entreprise est détenu par l’État mais avec la nouvelle loi Pacte, le statut d’Engie pourrait bien changer. Que se passerait-il si le fournisseur d’énergie était privatisé ?  

 

Qu’est-ce que la loi Pacte ?

La loi actuelle oblige l’État à détenir 1/3 du capital ou du droit de vote chez Engie, ainsi que des parts de la Française des Jeux ou encore ADP.

[notification type= »info »]Pendant l’assemblée générale d’une entreprise, les actionnaires participent aux décisions[/notification]                                                                                           

                                                                                                                                                                                                        La loi Pacte vient d’être présentée par le gouvernement. L’état va devoir revendre une partie du capital qu’il détient chez Engie, ainsi qu’une partie de ses droits de votes, mais également ses parts dans les entreprises dont il est actionnaire. A noter que Engie est présent au CAC 40, preuve que ses actions attirent en bourse.

Quel sera l’impact de la loi ?

L’argent venant des actions vendues va pouvoir aider les PME, et investir dans de nouveaux projets innovants. Il pourrait s’agir de 10 milliards d’euros.

La loi va également permettre des échanges d’action Engie et ainsi diminuer les variations en bourse.

L’état se donne tout de même le droit de veto sur certaines décisions qui entrent dans la stratégie de l’entreprise.

Cependant, la loi ne devrait se mettre en place que début 2019. En effet, l’entreprise n’a pas encore dévoilé ses projets sur le long terme. Elle veut d’abord proposer ses perspectives d’avenir pour commencer la vente.

 

Articles associés