Électricité : découvrez le prix du kWh en 2017 - Domos Kit

Vers une fin du tarif réglementé ?

Le tarif réglementé est un tarif fixé pour le gaz et l’électricité par les pouvoirs publics, plus précisément par la CRE (commission de régulation de l’énergie). C’est ensuite le gouvernement qui doit les faire appliquer, au risque de sanctions s’il ne le fait pas. Les tarifs sont révisés tous les ans pour l’électricité et tous les mois pour le gaz.

Comment sont fixés les tarifs réglementés ?

Seuls EDF, fournisseur historique de l’électricité et Engie, fournisseur historique de gaz, ainsi que les ELD peuvent pratiquer ces tarifs. 

Attention, bien que les deux groupes énergétiques soient fournisseurs des deux types d’énergie, EDF n’est pas autorisé à pratiquer le tarif réglementé du gaz et Engie n’est pas autorisé à pratiquer celui de l’électricité. Le tarif réglementé d’EDF est aussi connu sous le nom de tarif bleu.

Le tarif se base sur les prix effectivement payés par les fournisseurs historiques, pour l’acheminement ou la commercialisation.

Le tarif réglementé se base donc sur les prix du gaz sur le marché et ceux du pétrole. Or, avec les tensions actuelles entre les différents pays (notamment les USA et l’Iran), le prix du baril de pétrole s’envole.

Quelle est la différence avec le tarif de marché ?

Le tarif réglementé s’oppose au tarif de marché, qui n’est pas fixé par l’Etat mais fixé par chaque fournisseur, concurrent d’EDF et Engie.

Bruno Bensasson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour compliquer la chose, EDF et Engie proposent aussi des tarifs de marché, en plus de leurs offres au tarif réglementé.

De plus en plus de consommateurs payant des offres au tarif réglementé les quittent pour des offres à prix de marché, car plus attractives.  Cependant, nombreux sont ceux qui ne sont pas au courant de l’ouverture du marché de l’énergie en 2007 et qui payent encore beaucoup trop cher leur énergie.

Et si la hausse des tarifs signait le clap final des tarifs réglementés ?

Les chiffres sont tombés. A partir du 1er juillet 2018, les tarifs réglementés vont connaître une hausse de 7,45% en ce qui concerne le gaz. Pourtant le mois dernier, la CRE avait annoncé une augmentation de 6,5%. Ce sera donc finalement des tarifs encore plus hauts que prévu auxquels devront faire face les 5 millions de clients Engie.

Le gouvernement invite Engie à maîtriser ses coûts, pour limiter une trop grosse augmentation de la facture de ses clients. Il invite également ses utilisateurs à économiser l’énergie pour consommer moins.

Les tarifs réglementés mis en place par le gouvernement devraient disparaître d’ici 2023 sur ordre du conseil d’Etat. En effet, ils seraient contraires aux droits européens, car limitent la concurrence.

 

Articles associés